L'interview de M.M

311 vues 1
1
le 23 novembre 2019

J'ai récemment réalisé ce court-métrage avec des jeunes à mon travail. C'est notre première expérience dans cet exercice.


Commentaires (3)

Mil

le 23 novembre 2019
Ahhh c'est trop bien de voir les projets sur lesquels tu bosses! 😀 J'adore, tu as sous-titré les phrases en créole! Même si ça fait un peu bizarre de changer de langue d'une phrase à l'autre, je suppose que c'est normal 😅 Vous avez filmé avec quoi comme caméra? La qualité de l'image est chouette. Dommage que le son soit moins bon! Il y a quelques moments ou on entends pas bien les personnes qui parlent. Si non très cool l'ambiance dans la maison hantée, et le fond vert après quand ils ré-ouvrent la porte 😀 Franchement c'est très cool comme première expérience, ça manque un peu de dynamisme par moment mais c'est déjà bien chouette, on sent que vous avez bossé sur la mise en scène, j'espère que tu en feras d'autre et j'ai hâte de voir ça.
Signature

Mil Image

Fantastick

le 23 novembre 2019
Merci pour ta réponse ! On a filmé ça au Lumix Gh5. On est nul niveau son, pourtant on a utilisé un micro perche dans certaines scènes. J'espère vraiment en refaire !

Coconut

le 5 décembre 2019
C'est cool ça ! Je suis d'accord, ça fait vraiment plaisir de voir les films que tu tournes. Et c'est génial d'avoir laissé du créole dans les dialogues. Vous avez de très beaux plans, j'aurais voulu voir plus de paysage en drone 😄. Après, le petit défaut que trouverai à certains plans, c'est qu'ils ont un peu de mal à s'enchaîner entre eux. Il y a quelques raccords qui me semblent un peu étranges à l'oeil, et on a pas toujours une impression de fluidité, car il y a parfois trop d'éléments de l'image qui changent d'un plan à l'autre. Ex: la fille qui apparaît à la fin. Comme elle est directement filmée en gros plan, on ne voit pas forcément le décor autour d'elle, et l'espace d'une fraction de seconde, on se demande si on est toujours dans la ruelle ou si on est ailleurs. Et vu qu'à ce moment là on est en train de regarder le jeune qui s'est évanoui, ça fait 2 événements qui arrivent d'un coup et on ne sait plus trop si on doit s'intéresser à l'adolescent à terre ou à la fille qui parle. Peut être que ça aurait rendu la scène plus fluide de laisser 3-4 secondes de plus sur l'ado qui s'évanouit, puis mettre le son du "Qu'est-ce que vous faites là ?" sur le plan de la journaliste qui va se retourner, et ensuite montrer la fille qui l'a dit. Dans le cerveau du spectateur, le lien se crée automatiquement entre les 2 images. Enfin, je crois 😄 Mais c'est super en tout cas, j'ai hâte d'en voir d'autres !